Le Maroc contemporain

6 octobre 2014

Après le triomphe des expositions Orient Express et Hajj-le pèlerinage à la Mecque, l’Institut du monde arabe inaugure le 15 octobre 2014, et pour la première fois en France, une grande manifestation consacrée au Maroc contemporain. Le public découvrira jusqu’au 25 janvier 2015 toutes les facettes du bouillonnement artistique du Maroc d’aujourd’hui.

maroc_contemporain

Dressée sur le parvis de l’Institut du monde arabe, et ouverte à tous, une imposante tente traditionnelle du Maroc saharien, redessinée par l’architecte Tarik Oualalou, accueillera sur près de 500 mètres carrés les visiteurs pour des démonstrations d’artisanat, des spectacles ou simplement un thé ou une pâtisserie marocaine.
Que vous soyez amoureux du Maroc, amateur d’art ou simple curieux, cette manifestation est faire pour vous. Les plus jeunes pourront également profiter d’ateliers et de parcours de visite spécialement conçus pour eux.
Et pour compléter votre visite hors des murs de l’IMA, vous pourrez découvrir en même temps au musée du Louvre l’exposition consacrée au Maroc médiéval, ou encore profiter des spectacles autour du Maroc contemporain programmés par l’IMA avec d’autres lieux phares en Ile de France : Théâtre de la Ville, Maison des cultures du monde, Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis ….

Pour plus d’infos sur l’événement, il faut aller sur le site de l’IMA.

Publicités

Artisanat haïtien

29 novembre 2013

L’association Haïti Futur organise demain samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre une exposition-vente d’artisanat haïtien au profit d’actions éducatives dans le pays. Livres, vêtements, bijoux, produits du commerce équitable, peintures, sculptures en fer seront en vente au Foyer de Grenelle, 17 rue de l’Avre dans le 15ème à Paris, de 10 à 19 heures.


Exposition de batiks javanais

7 août 2009

Ann Dunham, la mère du président Barack Obama, collectionnait les tissus batiks javanais dont une vingtaine de pièces, exposés exceptionnellement au Musée textile de Washington du 9 au 23 août, donnent un éclairage unique sur le parcours de cette anthropologue disparue en 1995. “The Ann Dunham Collection of Batik-Indonesian Identity and Artistic Tradition”, que Maya, la demi-sœur indonésienne du président, a été chargée de mettre sur pied en collaboration avec l’ambassade d’Indonésie à Washington, est une exposition itinérante présentée à Chicago, Washington, Los Angeles, San Francisco, Houston et New York.

« C’était une femme qui adorait l’artisanat et qui s’y connaissait. Chaque pièce de tissu avait un sens pour elle. La variété des motifs montre qu’elle avait une profonde connaissance de cet artisanat indonésien », affirme Mattiebelle Gittinger, commissaire de l’exposition organisée au Musée textile de Washington.

La sélection de batiks –une technique d’impression en réserve à la cire qui a trouvé son apogée dans l’île de Java– a été choisie au sein de « la collection considérable » de sa mère, par la soeur de Barack Obama, Maya Soetoro-Ng, née du second époux d’Ann Dunham, Lolo Soetoro. Une vingtaine de tissus seulement sont exposés, choisis pour leurs motifs traditionnels frappés de l’oiseau mythique national Garuda, pour leur adaptation contemporaine ou leurs savantes techniques d’impression.

Intitulée « Une femme découvre une culture dans les tissus », l’exposition présente essentiellement des batiks de coton contemporains et industriellement tissés, imprimés à la main pour les plus précieux ou imprimés de façon industrielle à partir de motifs typiquement batiks. La mère de Barack Obama a acquis ces tissus sur les marchés, notamment sur l’île de Java, où elle s’est installée dans les années 1960, et qu’elle a ensuite parcourue dans son travail pour la Fondation Ford ou la Banque mondiale, alors qu’elle lançait des initiatives de micro-crédits. Anthropologue de formation, cette femme blanche originaire du Kansas (centre) s’intéressait à toute forme d’artisanat comme source de développement et a même écrit une thèse, selon Mme Gittinger, sur les forgerons de gongs et de sabres indonésiens. Ann Dunham est décédée d’un cancer en 1995 à l’âge de 52 ans.

Sources : AFP + Courrier international


%d blogueurs aiment cette page :