La femme qui pleure


maarPuisque tout le monde parle de Picasso ces derniers jours, voici « La femme qui pleure Dora et Pablo, le roman d’une passion défunte », de Zoé Valdés, un livre sorti au mois d’août sur Dora Maar, une des compagnes de Picasso dans les années 30, celle qui a photographié la création « Guernica » :

Quelques années après sa rupture avec Picasso, Dora Maar fait un dernier voyage à Venise pour tenter d’échapper à l’emprise du peintre et de se reconstruire en tant que femme. A son retour, elle se réfugie dans son appartement parisien, vivant en recluse jusqu’à sa mort.

«Après Picasso, seulement Dieu.» Dora Maar a prononcé cette phrase définitive quelques années après sa rupture avec l’artiste et, joignant le geste à la parole, a poursuivi sa vie, recluse, ne sortant que pour aller à la messe tous les matins, avant de s’éteindre à Paris en 1997.

Une interview de Zoé Valdés peut être vue ici : https://www.youtube.com/watch?v=QZ9id5CK7vw

Aux éditions Flammarion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :