Un Nobel pour l’éducation des enfants (enfin !)


Voici le communiqué du Comité du Prix Nobel :

« Le Comité Nobel norvégien a décidé de décerner le prix Nobel de la paix
2014 à Kailash Satyarthi et Malala Youzafsai pour leur combat contre
l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à
l’éducation. Les enfants doivent aller à l’école et ne pas être financièrement
exploités. Dans les pays pauvres du monde, 60 % de la population aujourd’hui a
moins de 25 ans. Que les droits des enfants et de la jeunesse soient respectés
est un prérequis à un développement mondial pacifique. Dans les régions
touchées par des conflits en particulier, la violation de l’intégrité des
enfants conduit à la perpétuation de la violence de génération en génération.
Faisant montre d’un grand courage personnel, Kailash Satyarthi, qui a
maintenu la tradition de Gandhi, a mené diverses formes de protestations et de
manifestations, toutes pacifiques, concentrant son attention sur l’exploitation
aggravée des enfants en vue de gains financiers. Il a aussi contribué au
développement d’importantes conventions internationales sur les droits des
enfants.
Malgré sa jeunesse, Malala Yousafzai a déjà combattu plusieurs années pour
les droits des filles à une éducation, et a montré par l’exemple que les
enfants et les jeunes peuvent eux aussi contribuer à l’amélioration de leur
propre situation. Cela, elle l’a fait dans les circonstances les plus
dangereuses. À travers son combat héroïque, elle est devenue une des grandes
voix en faveur des droits des filles à une éducation.
Le Comité Nobel voit comme un point important qu’un hindou et une
musulmane, un Indien et une Pakistanaise, se rejoignent dans un combat commun
pour l’éducation et contre l’extrémisme. Beaucoup d’autres individus et
institutions dans la communauté internationale ont aussi apporté leur
contribution. Il a été estimé qu’il y a 168 millions d’enfants qui travaillent
dans le monde aujourd’hui. En 2000, ce chiffre était supérieur de 78 millions.
Le monde se rapproche de l’objectif d’éradiquer le travail des enfants.
Le combat contre la répression et pour les droits des enfants et des
adolescents contribue à la réalisation de la ‘fraternité entre les nations’,
mentionnée par Alfred Nobel dans son testament comme l’un des critères
d’attribution du prix Nobel de la paix ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :