« Les larmes du vent »


Encore quelques jours – jusqu’au 21 septembre – pour aller voir une autre exposition de Nadya Bertaux, « Les larmes du vent », au musée du textile choletais.

nadya2

Dans ce voyage, le vent est le guide ; invisible mais audible, son souffle parcourt l’ensemble des œuvres. Il est à l’origine des Tumbleweeds, ces sphères légères qui, poussées par le vent, se gonflent inlassablement, accumulant les souvenirs tout au long de leur voyage.
Ces souvenirs se matérialisent parfois : Le fluide du vent, Le voile du vent, Le linge du vent … témoins ici du labeur des hommes dans la chaleur et la vapeur. Tandis que La larme du vent, plonge le visiteur en introspection au cœur d’une larme, d’un regret, prêt à s’envoler ou à tomber…

lien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :