Le trait en liberté


C’est le titre de l’exposition que le musée Cognacq-Jay présente du 29 mars au 29 juin : l’étendue du talent de François-André Vincent (1746-1816), tout au long de sa carrière de dessinateur, à travers la variété de ses sujets et techniques.

letraitenliberte

Artiste aussi talentueux que protéiforme, et néanmoins méconnu, François-André Vincent (1746-1816) a marqué le paysage artistique français entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe.  À partir d’une cinquantaine de feuilles issues de grandes collections publiques et privées de Paris, l’exposition présente l’étendue du talent de Vincent dessinateur, tout au long de sa carrière, à travers la variété de ses sujets et techniques. Débutant dans un style très esquissé, proche de Fragonard, Vincent s’est progressivement rallié à la majesté héroïque du néoclassicisme. Il s’est intéressé aussi bien au paysage qu’à la scène de genre, à la peinture d’histoire comme au genre animalier.

Musée Cognacq-Jay, 8 rue Elzévir, 75003 Paris (métro : Saint-Paul, Chemin-Vert, Rambuteau, Arts et Métiers).

lien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :