La mode masculine aux 18 et 19èmes siècles


La Villa Rosemaine, à Toulon, présente du 3 décembre au 3 juin 2014 l’exposition « Habits, Modes et vestiaire masculin des XVIIIe et XIXe siècles ».

mode_masculine

« L’exposition « habits » Modes et vestiaire masculin des XVIIIe et XIXe siècles,  est le fruit d’une d’une longue recherche et surtout d’une somme d’émotions que nous souhaitons vous faire partager.
Trente mannequins restitués à partir de vêtements exclusivement anciens, parcourent l’histoire de la mode masculine sur deux siècles. Le vestiaire masculin évolue lentement sur la période  et si les colifichets  sont un faire valoir pour la noblesse du XVIIe et XVIIIe siècle, les codes bourgeois du siècle suivant vont réduire l’habit à sa plus stricte sobriété.
Frac, solitaire, carmagnole, banyan ou autres redingotes sont là présents, sous vos yeux, comme autant de miracles que le temps aura épargnés. Le plus connu,  l’habit à la française, sous la forme  gilet, veste et culotte, reste l’ancêtre du trois pièces, complet veston contemporain. Bref, ne rêvons pas, les ensembles retrouvés complets (pantalon, gilet, veste, chemise…) n’existent plus ou n’ont jamais existé ! Il a fallu réassembler des habits exclusivement authentiques et d’origine diverse pour recréer l’homme ou la femme de la situation.
Car la femme est bien présente aussi, c’est heureux et moins monotone. Chaque fois dans l’histoire que le vêtement se simplifie ou qu’une pratique sportive rentre dans les mœurs féminins, tel que l’équitation par exemple, la mode emprunte au masculin. Brandebourgs à la hussarde, Pierrot à l’Anglaise, robe redingote, autres spencers  ou simplement Amazones, sont autant inspirés du répertoire sportif que  militaire.
Enfin, cette exposition ouvre le bal à la Villa Rosemaine. Le bal oui, de ces silhouettes habitées qui s’inspirent naturellement des figures masculines historiques et font appel à  notre inconscient collectif…. Jean-Jacques Rousseau, Maximilien de Robespierre, le Général Bonaparte et Henri de Toulouse-Lautrec, parmi d’autres, vous saluent Mesdames, pour le plaisir de tous les sens ».

Villa Rosemaine, 436 route de plaisance 83200 Toulon.

lien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :