Etre touriste


Un milliard de touristes ont parcouru le monde en 2012, un nouveau record pour le tourisme international, secteur qui représente un emploi sur douze et 30% des exportations mondiales de services. À cette occasion, l’Organisation Mondiale du tourisme (OMT) lance une campagne de sensibilisation sur ce que les touristes peuvent faire pour que leurs voyages aient des retombées positives pour les populations et les lieux visités.

Le tourisme international a poursuivi son essor en 2012 malgré les incertitudes entourant l’économie mondiale et dépassé le milliard d’;arrivées de touristes internationaux. Ce chiffre consacre le tourisme comme l’;un des secteurs économiques les plus importants au monde. Il représente 9% du PIB mondial, un emploi sur douze et jusqu’à 45 % des exportations des pays les moins avancés (PMA) dans le monde.

« Nous fêtons aujourd’hui l’arrivée symbolique du milliardième touriste » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. « Vos actions comptent. C’est le message que nous voulons faire passer au milliard de touristes. Par des gestes et des choix appropriés, chaque touriste a le potentiel de contribuer à un avenir plus équitable, plus durable et où chacun a sa place ».

Pour marquer l’événement et rappeler que les gestes même les plus modestes peuvent avoir un effet positif s’;ils sont reproduits un milliard de fois, l’OMT a lancé le 13 décembre sa campagne sur le thème « Un milliard de touristes, un milliard d’occasions d’agir ».

L’objectif annoncé est de montrer qu’en respectant la culture locale, en préservant le patrimoine ou en achetant des produits d’origine locale pendant leurs voyages, les touristes peuvent faire changer les choses dans des proportions importantes. Le public a été invité à voter pour le conseil de voyage susceptible d’avoir le plus de retombées bénéfiques pour les populations et les lieux visités, et à le mettre en pratique pendant ses voyages.

Le conseil gagnant, rendu public le jour de l’arrivée du milliardième touriste, est d’acheter des produits locaux. Les touristes sont encouragés à acheter localement produits alimentaires et souvenirs ou à faire appel à des guides locaux pour que leurs dépenses se traduisent par des emplois et des revenus pour les communautés qui les reçoivent.

En deuxième position, vient le conseil de respecter la culture locale. Les touristes sont invités, avant de partir, à chercher à en savoir plus sur les traditions du lieu de destination ou à apprendre quelques mots dans la langue locale.

Sources : ONU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :