Broder pour la paix


Parce que broder est un acte d’amour et de solidarité
parce que broder c’est mémoriser
parce que broder c’est faire une acte de mémoire
donner un visage à une victime

parce que Broder c’est résister
parce que c’est un mouvement
Pacifique, Citoyen, International, Juste et Digne

Pour la Paix, la Justice et la Dignité
au Mexique

Lundi 15 octobre et lundi 12 novembre, de 12h30 à 17h30, le Ver à Soie ouvre ses portes pour recevoir les brodeurs et brodeuses qui souhaiteront « Broder pour la paix », c’est-à-dire broder des phrases, en rouge, sur un mouchoir blanc, en citant des cas de personnes disparus, avec l’objectif de réaliser des expositions dans le monde demandant au gouvernement mexicain de faire le nécessaire pour que cela ne se reproduise.

La violence au Mexique a atteint un niveau aussi élevé que celui d’une guerre civile même si les médias et institutions nationales et internationales sont réticentes à en parler en ces termes. La lutte armée contre le narcotrafic initié par le Président Calderon il ya 6 ans a fait entre 50 000 et 120 000 morts selon les sources. Cette violence impunie des narcotraficants a développé un climat de violence et d’insécurité extrême au Mexique : assassinats, kidnapping, rackets  etc…

        Initié par quelques femmes en mémoire de leurs proches disparus, le projet Bordados por la Paz (Broderies pour la paix), mouvement citoyen auto géré et auto subventionné par les participants mêmes, a fait tache d’huile. Dans de nombreuses villes au Mexique, hommes, femmes et enfants brodent au fil rouge sur des mouchoirs blancs les noms et circonstances de la disparition de leur proches et co-citoyens.
Si vous voulez faire partie du projet, il suffit de s’inscrire et/ou venir directement chez Au Ver à Soie. L’objectif est de faire ça :
Vous pouvez vous inscrire en laissant un message sur le blog ou un mail avec vos coordonnées (annie.cicatelli@orange.fr) ou venir directement lundi prochain, à l’heure qui vous conviendra. Nous vous fournissons le mouchoir et le fil rouge, à vous d’apporter tambour, lunettes, ciseaux, etc…
La broderie se fait selon chacun, l’important étant d’avoir sur le mouchoir : la phrase (fournie par le collectif Broder pour la Paix, j’en ai plusieurs), le numéro du « cas », le nom ou initial du brodeur(euse) ainsi que le lieu où la broderie a été réalisée (Paris, France).
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :