Pudeurs et colères de femmes


Voici le titre de l’exposition qui a lieu actuellement à la Villa Empain, à Bruxelles, en Belgique, jusqu’au 25 septembre :

Rituels, perruques, foulards, maquillages et tant d’autres contraintes ont caractérisé la vie des femmes depuis des siècles, entre dissimulation, dévoilement et révélation.
De l’infériorité du statut de la femme dans certaines sociétés d’hier et d’aujourd’hui à la libération des femmes, de leur dissimulation sous différents modèles de voiles et de vêtements (abaya, burqa, chadri, haik, hijab, jilbeb, khimar, niqab, tchador, …) au dénuement affiché dans les médias, quelles sont les réalités et situations qui ont déterminé et déterminent toujours les rapports de la société au corps féminin?
Depuis des millénaires et dans la plupart des cultures, les femmes cachent certaines parties de leur corps. S’agit-il d’une pudeur naturelle qui les protège, de signes de respect, de contraintes imposées par une décence reconnue collectivement ?

 

Plus de détails ? Clic clic ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :